Comparez les offres de crédit sans risque et sans engagement !


Nous comparons pour vous le plus large panel du marché :

banniere organisme de credit

Les conséquences d’une assurance de crédit non adaptée

Pour obtenir gratuitement des offres de crédit à la consommation adaptées à votre situation et vos besoins, il n'y a rien de plus rapide qu'une simulation en ligne.

Notre simulateur vous évite de devoir prendre un rendez-vous avec votre banquier, et vous permet de trouver un crédit conso au meilleur taux sans vous déplacer de chez vous. Lisez l'article en bas de page pour en savoir plus sur vos avantages.



Vous avez passé un contrat d’assurance crédit qui s’avère finalement être inadapté à vos besoins, votre premier réflexe c’est de donner tord à votre banque. Pourtant, dire que votre banquier avait une mauvaise intention n’est pas suffisant pour vous donner raison. Encore faut-il bien comprendre la situation.

Qu’est-ce qu’une assurance de crédit non adaptée ?

Une assurance de crédit non adaptée est un contrat d’assurance de crédit conseillé par les banques à leur client et qui possède un vice sous quelques formes que ce soit. Il peut ne pas prendre en charge certaines situations dans lesquelles il est nécessaire comme le chômage soudain du prêteur. Si vous êtes face à ce genre de situation, vous avez tout d’abord quelques points à noter avant de pénaliser votre prestataire.

Une prise en charge par la banque

Si votre banque vous a mis la pression pour que vous optiez pour son contrat d’assurance crédit maison, et que cette dernière ne couvre pas la totalité de vos pertes de revenus, vous pouvez porter plainte contre votre banquier pour dol. En effet, il s’agit là d’un manquement aux informations pour faire vendre un produit inadapté.

Si la culpabilité de votre prestataire est reconnue, vous pouvez être déchargé du remboursement de votre crédit. Ce sera à la banque d’assumer ses fautes.

La preuve avant l’accusation

Attention cependant, c’est bien facile d’accuser les banques de tous les tords, mais prouver vos dires vous incombe et ne sera pas aussi facile que vous ne pensez. Vous devez réussir à convaincre le tribunal que la situation est au tort exclusif de votre banquier. Que si vous avez eu connaissance des vices du contrat, vous aurez été enclins à payer plus pour avoir un produit complet et adapté à votre situation ! Le cas échéant, vous risquez de perdre votre temps.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Laisser un commentaire