Comparez les offres de crédit sans risque et sans engagement !


Nous comparons pour vous le plus large panel du marché :


Les inégalités face aux vacances

Pour obtenir gratuitement des offres de crédit à la consommation adaptées à votre situation et vos besoins, il n'y a rien de plus rapide qu'une simulation en ligne.

Notre simulateur vous évite de devoir prendre un rendez-vous avec votre banquier, et vous permet de trouver un crédit conso au meilleur taux sans vous déplacer de chez vous. Lisez l'article en bas de page pour en savoir plus sur vos avantages.



Pour une fois, nous ne parlerons pas d’assurance ou crédit mais de vacances ! Les français ne sont pas tous égaux face aux départs en vacances. Découvrez cette inégalité au travers notre billet.

Des inégalités de plus en plus importante

capacité d'empruntDans les années 1990, 66 % des français partaient en vacances. Jusqu’en 2008, ce taux a progressivement diminué pour atteindre 52 %. Depuis 2008, une remonté des départs en vacances a fait son apparition pour atteindre 60 % en 2011. Un regain qui apparaît en pleine crise économique.

Pour les personnes interrogées, partir en vacances est une question de moyen. L’inégalité face aux vacances est, avant tout, une question de revenus. On constate que seulement 40 % des personnes disposant d’un revenu inférieur à 1 200 euros par mois partent en vacances. De l’autre côté, 86 % des personnes disposant de plus de 3 000 euros par mois profitent de vacances. Un budget vacances représente plusieurs milliers d’euros, une somme qu’il est difficile à sortir pour les plus bas salaires.

Partir en vacances ne dépend pas uniquement du niveau de revenu. Le milieu social est également à prendre en considération. On voit ainsi que 87 % des cadres supérieurs partent en congés contre 47 % des ouvriers. Cette donnée est corrélée avec le niveau de revenu mais pas seulement. Le mode de vie des personnes est à prendre en considération. Etant jeune, les cadres partaient plus en vacances que les ouvriers, une habitude qui continue avec l’âge.

Durant les dernières années, les départs en vacances ont augmenté pour l’ensemble de la population. On se rend compte, que les temps de crise poussent les gens à partir en vacances pour se changer les idées. On se rend également compte que les inégalités dans le temps se creusent. En 2008, 44 % des ménages les plus modestes partaient en vacances alors qu’aujourd’hui, 40 % seulement partent. Les revenus les plus serrés n’ont pas rattrapé leur retard. A contrario, les ménages les plus aisés ont vu leur départ en vacances augmenté de 3 points passant de 83 % en 1998 à 87 % en 2014. Cette tendance est encore plus flagrante chez les retraités.

Les raisons données par ceux ne partant pas

Sur l’année 2014, 50 % des français n’envisageaient pas de partir en vacances pour des raisons financières. Rien qu’une location de vacances ou un hôtel équivaut à la moitié d’un smic au minimum. A cela s’ajoute, le transport, la nourriture et les sorties. 16 % des français n’ont pas souhaité partir pour des raisons de santé et 9 % ont mis en avant des raisons professionnelles ou familiales (8 %). Sur l’ensemble, une personne sur dix n’a pas été en vacances par choix.

Les personnes partant plusieurs fois dans l’année

Pour 22 % de la population, le départ en vacances se fait plusieurs fois par an. Cette tendance concerne 43 % des cadres contre 10 % des ouvriers. Partir en vacances une seconde fois est considéré par la majorité des français comme un luxe.

La personne partant plusieurs fois en vacances est jeune ou en retraite et c’est avant tout un cadre supérieur ou une personne issue d’une profession intermédiaire.

Si vous souhaitez partir en vacances mais qu’il ne s’agit pas de la bonne période financièrement parlant, vous pouvez opter pour un crédit personnel pour financer vos vacances.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Laisser un commentaire