Comparez les offres de crédit sans risque et sans engagement !


Nous comparons pour vous le plus large panel du marché :


Respect des délais de retractations ou pas ?

Pour obtenir gratuitement des offres de crédit à la consommation adaptées à votre situation et vos besoins, il n'y a rien de plus rapide qu'une simulation en ligne.

Notre simulateur vous évite de devoir prendre un rendez-vous avec votre banquier, et vous permet de trouver un crédit conso au meilleur taux sans vous déplacer de chez vous. Lisez l'article en bas de page pour en savoir plus sur vos avantages.



Le respect des délais de rétractation commence à faire débat sur le marché des prestations bancaires. Si auparavant, les banques pouvaient passer outre ce petit détail, avec la mise en application des nouvelles directives de la loi de protection des consommateurs, ce n’est plus le cas aujourd’hui, ce qui peut être un inconvénient autant pour les clients que pour les organismes de prêt.

Le respect des délais de rétractation : une protection des emprunteurs

Mise en application en avril 2011, et renouvelée il y a peu de temps, la loi sur la protection des consommateurs se veut être le garant des risques de surendettement pour les particuliers. Surtout pour les types de crédit comme le credit renouvelable qui peuvent vite devenir un piège si l’on ne fait pas u minimum attention à ces dépenses. Ainsi, il a voulu donner force probante au respect des délais de rétractation de 7 jours ouvrables à compter de l’acceptation du prêt, ou 10 jours ouvrables à l’international afin que le client puisse prendre conscience des conséquences réelles de son emprunt avant le début du contrat. A noter que ce délai commence à partir de la réception d’une lettre recommandée envoyée par la banque. Le client aura donc l’occasion de bien peser le pour et le contre avant d’officialiser une quelconque signature.

Une difficulté à noter pour les deux côtés

Cependant, cette situation a créé des difficultés autant pour les emprunteurs que les organismes prêteurs.

Les clients, qui sont sûrs de leur décision mature et réfléchie, se plaignent de la lenteur des démarches. Si auparavant, les banques pouvaient libérer les fonds le jour même de l’acceptation de la demande, aujourd’hui il faudrait attendre une semaine, ce qui déplait les consommateurs.

En outre, les banques craignent une concurrence déloyale des autres organismes de prêt qui pourrait fournir des prestations plus rapides en éludant la question du délai légal.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Laisser un commentaire