Comparez les offres de crédit sans risque et sans engagement !


Nous comparons pour vous le plus large panel du marché :


Un éco prêt complémentaire : tout savoir sur le sujet

Pour obtenir gratuitement des offres de crédit à la consommation adaptées à votre situation et vos besoins, il n'y a rien de plus rapide qu'une simulation en ligne.

Notre simulateur vous évite de devoir prendre un rendez-vous avec votre banquier, et vous permet de trouver un crédit conso au meilleur taux sans vous déplacer de chez vous. Lisez l'article en bas de page pour en savoir plus sur vos avantages.



L’éco prêt complémentaire est la nouvelle tendance dans le domaine des prestations bancaires actuellement. Désormais, dans un délai de 3 ans après avoir souscrit un PTZ+, vous pouvez demander un éco prêt complémentaire, et ce, jusqu’en 2018. Mais encore faut-il savoir en détail sur ce sujet avant de pouvoir vraiment en profiter.

Garder les mêmes conditions que celles de votre premier prêt

Pour faire une demande de second PTZ+, vous devez remplir les mêmes conditions que pour la première. Il faut donc avoir en tête de réaliser des travaux de rénovation de performance énergétique dans une résidence principale ou en location. Ce peut être une isolation du toit et des murs, le remplacement des portes et des fenêtres, ou encore l’installation des chauffages et d’une distribution d’eau chaude. Pour la réalisation de ces travaux, il faut engager un professionnel certifié RGE.

Un éco PTZ étant désormais aussi disponible pour les copropriétés, un éco prêt complémentaire l’est tout autant. Dans ce cas, le plafond est de 1 000 euros pour chaque ménage ou 30 000 euros si le syndic opte pour une demande en trois bouquets.

Un seul plafond pour les deux éco prêts

Attention cependant, l’éco prêt complémentaire n’est pas un emprunt à titre complet. Il s’agit plus d’une bonne gestion des fonds de 30 000 euros qui peuvent vous être accordés par un PTZ.

Dit plus simplement, vous ne pouvez avoir droit à un éco prêt complémentaire que si vous n’avez pas encore utilisé la totalité des 30 000 euros de plafond d’un PTZ qui vous est accordé. A noter que la totalité des deux emprunts ne doit pas dépasser cette somme. En effet, cette situation n’est pas acceptée par les banques au risque de surendettement et de non capacité de payer les mensualités. Si vous avez déjà utilisé la globalité de cette somme et qu’il vous reste des travaux à effectuer dans votre maison, pensez à prendre un prêt travaux en complément, une comparaison des différentes offres sur le marché à l’aide d’un simulateur en ligne comme celui fournit ci-dessus vous aidera à trouver le meilleur taux pour votre besoin en financement.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Laisser un commentaire